Discours du maire lors des vœux 2016 - 11/01/16

Madame la Vice-Présidente du Conseil Régional, Madame La Présidente du Conseil Départemental, Monsieur Le Conseiller Départemental, Monsieur le Président de Brest métropole, Messieurs les Maires, Mesdames Messieurs les Vice-Présidents de Brest métropole, Mesdames Messieurs les élus, Messieurs les représentants des forces armées, de la sécurité publique et civile, Mesdames et Messieurs les représentants d’établissements scolaires et d’associations, Mesdames et Messieurs les dirigeants d’entreprises, Mesdames et Messieurs, chers amis,
Merci d’être venus si nombreux aujourd’hui…

Une nouvelle année débute…
Avec l’ensemble du conseil municipal et les élus de Brest métropole, j’y trouve l’occasion d’évoquer ce que nous avons fait et de ce que nous allons entreprendre… ensemble.

Mais tout d’abord, je suis heureux de vous présenter, à toutes et à tous, mes vœux les plus chaleureux pour 2016 ! Que cette nouvelle année vous apporte santé, bonheur et réussites.

La confiance apportée par les citoyennes et les citoyens en 2014 nous engage depuis le début du mandat.
Guidée par l’intérêt général, la Municipalité tiendra les engagements pris devant les habitants…

Et nous voulons bâtir la commune de demain, au sein de la métropole, sur des fondations solides : je veux parler des valeurs républicaines qui nous réunissent tous.


L’année 2015 a été d’une rare violence pour notre nation et dans le monde. Notre société est soumise à rude épreuve. Face aux terribles événements, un élan citoyen s’est instantanément levé dans tout le territoire. Je me rappelle avec émotion, de ce dimanche 11 janvier, de ce regroupement devant l’hôtel de ville, où près de 2000 personnes, tous unis sur les mêmes valeurs républicaines, ont entendu les messages touchants exprimés par 3 collégiennes, puis, comme un seul homme ont entonné une Marseillaise qui résonnait comme une répon-se forte aux blessures profondes faites à notre nation.

Et c’est pour accompagner cet élan que nous avons lancé cette année une nouvelle déléga-tion qui concerne l’évaluation des politiques publiques et la promotion des valeurs républi-caines. Des actions ont déjà été réalisées et d’autres seront proposées avec les acteurs as-sociatifs et éducatifs. La promotion de nos valeurs communes, la démocratie participative, la qualité de vie constituent le projet politique de notre équipe.

La politique locale est en première place pour écouter les attentes et répondre aux besoins que la population a exprimé à l’occasion des dernières élections régionales. Cela passe d’abord par une proximité sincère, plus de transparence dans les politiques publiques et un respect des engagements.

À Guipavas, notre équipe a toujours fait le choix de construire l’avenir avec vous autrement… Voilà ce qui fonde notre projet de ville et guide nos actions.

Notre premier objectif est d’améliorer les finances de la ville. C’est la priorité de ce mandat, au regard de la situation délicate des finances communales (je n’y reviendrai pas car cela fera l’objet de la réunion publique le vendredi 15 janvier) et du contexte historiquement le plus défavorable en terme de baisse de dotations de l’état.

Ainsi, grâce notamment aux économies importantes réalisées en 2015, pour la première fois, les dépenses réelles de fonctionnement sont en baisse de 0,2% (charges de personnel comprises), sans réduire la qualité du service public ; ce qui est un bel exploit pour une commune en plein développement démographique. Je veux ici saluer le sérieux et l’efficacité des services qui nous ont permis d’atteindre ces résultats satisfaisants. Cependant, l’effort doit être impérativement maintenu et nous n’augmenterons pas les taux d’imposition communaux.

Nous avons mis en place les nouvelles assemblées de quartier, avec une représentation plus large et plus proche de la population et plaçant l’habitant au cœur de la réflexion et des projets de son quartier. Nous avons aussi œuvré pour accompagner la renaissance d’une association des commerçants afin de mener ensemble les actions nécessaires à la dynami-que du centre-ville et des centres de vie.

Cette année aura été aussi celle du bilan riche des assises de la vie associative. C’est un élément déterminant permettant de faire évoluer la politique publique et de guider les choix d’investissement à Guipavas qui compte plus de 190 associations et plus de la moitié de la population y adhérant. Nous avons souhaité mettre en valeur la richesse du tissu associatif dans le nouveau mensuel de Guipavas.

La politique de solidarité a été améliorée cette année avec un renforcement des liens et des collaborations avec les associations partenaires. Nous continuons à accompagner et valoriser les actions d’entraide, de solidarité et d’informations menées sur la commune et qui par-ticipent au fait que chacun se reconnaisse dans notre ville et s’y sente bien.

Nous avons également une politique culturelle donnant plus de place aux associations. La vie culturelle, les animations et les temps forts font partie intégrante de la qualité de vie à Guipavas. D’ailleurs, nous avons fait un bilan d’une année pleine de fonctionnement de la médiathèque Awena avec un résultat positif dépassant toutes les estimations les plus optimistes : car plus de 6000 adhérents (dont 80% de Guipavasiens) fréquentent régulièrement ce lieu à la fois de culture, d’éducation et de rencontres.

En matière d’environnement, les bonnes volontés exprimées lors de la COP21 n’ont de réali-té que par les actions menées dans le cadre du plan climat territorial. Nous avons poursuivi les travaux d’amélioration du bilan énergétique des bâtiments communaux. De plus, en collaboration avec la Métropole, l’association du Collectif d’Assainissement du Douvez et l’Eau du Ponant, nous avons débloqué le dossier de l’assainissement collectif pour les bassins versants, enjeu environnemental important pour toute la Métropole.

Concernant les politiques éducatives et jeunesse, nous avons amélioré les temps d’activité périscolaire avec un bilan très positif réalisé auprès des parents d’élèves et des acteurs éducatifs.

La rénovation et l’agrandissement de la Maison des jeunes permettent aujourd’hui aux en-fants, aux jeunes et aux encadrants de mener des activités plus diversifiées, plus attractives et plus éducatives.

Toute cette dynamique a été accompagnée d’un travail important d’analyse de l’ensemble des politiques publiques et notamment en ce qui concerne le patrimoine existant.

Cette première étape était indispensable afin de produire un plan pluriannuel d’investissement adapté aux besoins actuels et futurs. Dans ce plan de mandat, la priorité est donnée à la rénovation du patrimoine vieillissant et pourtant si indispensable à la vie associative et éducative. Rendre les bâtiments moins énergivores, plus pratiques et plus polyvalents, rendre les lieux plus accessibles, plus sécurisés et plus conviviaux. Voilà les objec-tifs clairs que nous fixons à ces chantiers qui seront menés avec rigueur et en concertation avec les usagers.

Par la suite, avec la même méthode, afin de répondre à des besoins exprimés et afin d’accompagner le développement de la commune, des projets nouveaux seront lancés en fin de mandat.

Je veux exprimer mes remerciements pour le personnel d’être à nos côtés et par consé-quents présents auprès des administrés pour un service public efficace et de qualité.

Et dès cette année 2016 :
- Le parking de Kercoco sera agrandi et sécurisé.
- Les nouveaux vestiaires de Kerlaurent sortiront de terre.
- Le vélodrome sera enfin éclairé.
D’autres projets et d’autres travaux d’amélioration et d’entretien seront menés comme chaque année.

En outre, nous continuerons les efforts pour la maitrise des dépenses de fonctionnement. Cela reste un objectif essentiel pour se doter des ressources suffisantes pour l’avenir.

Nos différences constituent une richesse et une force, et nous nous en servons pour bâtir un projet commun où tout le monde trouve sa place, où la tolérance, le respect, la dignité et la bienveillance sont les valeurs essentielles que nous défendrons avec enthousiasme.

Et cela se traduira par plusieurs actions, dont voici quelques exemples :
- Nous souhaitons faire changer le regard sur la différence, avec l’organisation d’une semaine de sensibilisation sur la question du handicap en collaboration avec les professionnels, les associations et les institutions.
- Nous organiserons le deuxième forum de l’emploi en partenariat avec le Relecq-Kerhuon.
- Nous améliorerons l’accueil des enfants de maternelle sur les temps périscolaires.
- Nous lancerons un nouveau Projet Educatif Local avec notamment une thématique sur la citoyenneté et des actions de sensibilisation contre la violence.
- Nous dédierons une semaine à la jeunesse qui se tiendra la seconde semaine des vacances de Pâques.
- Nous renforcerons les missions de la médiathèque Awena avec un nouveau projet culturel.
- Nous fêterons les 30 ans de jumelage avec Barsbüttel en juillet, ce sera l’occasion d’accueillir nos amis européens.
- Nous simplifierons et nous améliorons l’encadrement des mises à dispositions des moyens municipaux.
- Et bien entendu, nous impliquerons les jeunes et les moins jeunes, les anciens com-battants, les riverains, les acteurs économiques, éducatifs et associatifs dans les projets de développement de la commune.

Par ailleurs, cela se constate chaque mois, le dynamisme croissant de Guipavas au sein de la Métropole nous permet d’accueillir un très grand nombre d’artisans et d’entreprises. Avec la Métropole, les acteurs économiques et en concertation avec la population, nous poursuivrons les grands projets de développement économiques et urbains, qui apporteront de l’activité, de l’emploi et des services à notre agglomération.

« Construire l’avenir », c’est maîtriser le développement de notre territoire en veillant à ce que tous les équilibres soient préservés, par exemple en laissant toute sa place aux activités agricoles. De même, nous favoriserons une urbanisation concertée et raisonnée pour une meilleure gestion de l’évolution du parc immobilier et pour la maîtrise du foncier.

« On ne subit pas l’avenir, on le fait ensemble pour tous ». En ce début d’année 2016, je fais le vœu que ces mots guident nos pensées et nos actions, à Guipavas tout comme dans l’ensemble de la Métropole.

Un devenir où les jeunes générations apprennent des plus âgées et s’enrichissent de leurs expériences.

Un devenir où les nouveaux habitants apporteront leur singularité et s’inscriront dans notre projet commun.

Un devenir où le partage et la solidarité l’emporteront durablement sur l’indifférence et le repli sur soi.

Je forme le vœu qu’en 2016, chacun d’entre vous puisse vivre des moments de joie et de fraternité.

Je vous souhaite à toutes et à tous une excellente année 2016 !

Bloavez mad !

Gurvan MOAL, maire de Guipavas, samedi 9 Janvier 2016 - l’Alizé.

News

  • Guipavas fête Noël 2016

    Les 16, 17 et 18 décembre, la magie de Noël va (...) (Lire la suite)
  • Carte nationale d’identité : les changements au 1er décembre 2016

    Depuis le 1er décembre 2016, pour demander ou (...) (Lire la suite)
  • Lutte contre les frelons asiatiques

    Dans le cadre du plan de lutte contre le (...) (Lire la suite)
Plus de news

Suivre l'actualité

Incription newsletter

Accueil - Mairie | Plan du site | Mentions légales | Contact / Plan d'accès | Connexion | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Studio en Tête