Expression politique - Guipavas le mensuel n°25 - déc. 2017 / janv. 2018 - 04/12/17

Guipavas avenir groupe majoritaire -

Chers vestiaires de Kerlaurent…

La livraison récente des vestiaires de Kerlaurent aux footballeurs de l’AL Coataudon nous amène à vous narrer les différents épisodes de ce long, trop long feuilleton (100% guipavasien), dont l’épilogue arrive enfin.
Reprenons donc depuis le début ce «  cher  » dossier des vestiaires de Kerlaurent.
Au conseil municipal du 30 septembre 2015, la majorité municipale de l’époque annonçait la réalisation de 12 vestiaires, 10 douches, 2 blocs WC, un local infirmerie et un club-house. La dépense prévisionnelle de construction du bâtiment était de 569 000 € HT soit 682 800 € TTC (pour 598 m²).
Le 3 février 2016, le conseil municipal délibérait à nouveau : une erreur d’appréciation sur le lot plomberie-chauffage (estimé à 23 000 € au lieu de 140 000 € !!!) nécessitait de lancer une nouvelle consultation et revoir le projet. La majorité de l’époque affirmait, avec force, que contrairement à ce que notre groupe Guipavas Avenir pouvait émettre, l’objectif principal était de rester dans l’enveloppe des 569 000€ et de ne pas la dépasser.
Le 2 mai 2016, le conseil municipal validait un nouveau plan de financement  : pour le même coût, premier coup de rabot et il ne restait plus que 9 vestiaires et 8 douches !
Le 6 juillet 2016, le conseil approuvait l’attribution des lots avec un montant total du marché à 788 026 € TTC. Ca y est, ça dérape ! Payer plus pour avoir moins… !
Le 20 janvier 2017, dernier conseil municipal pour l’ex-majorité solidaire avant les élections municipales anticipées et la facture des vestiaires grimpe encore : 841 163 € TTC tout compris (maîtrise d’œuvre, études diverses et construction).
Mais attention… pour ce prix-là, il manque l’isolation côté nord, les faux-plafonds ou encore un escalier pour accéder des vestiaires au terrain…
Une fois les oublis «  réparés  », au final, ces vestiaires au rabais (6 vestiaires au lieu de 12 !) auront coûté 982 203 € TTC (et ce n’est pas le dernier prix car il reste encore quelques factures à y ajouter).
982 203 € TTC... presque le million ! Qui dit mieux ? 982 203 € TTC pour 541,5 m² soit 1814 € le m². Plus cher donc… mais pour moins de vestiaires  ! Logique, non ?
«  C’est le bouquet !  » devrait-on dire. En tout cas, le cadeau était empoisonné pour notre majorité municipale élue en février.
Nous pouvons tout à fait comprendre le dépit des utilisateurs desdits vestiaires. Mais, il ne faudrait pas avoir la mémoire courte ou sélective et se méprendre sur les responsabilités. Les élus Guipavas Avenir, alors élus d’opposition, avaient bien alerté la majorité de l’époque sur le dérapage financier de ce dossier mal ficelé. La gestion d’un tel projet, à la légère, est tout simplement irresponsable et inadmissible.
Et pour être encore plus précis, maintenant que devenus élus de la majorité municipale nous avons accès à tous les chiffres et aux archives, nous nous devons de préciser que, le 20/09/2014, les services techniques municipaux présentaient un coût prévisionnel du projet à 1 801,38 € TTC le m².
Les élus de l’époque persistaient sur un coût à 1 105,30 € TTC le m².
L’avenir a montré qu’avec un projet réalisé à 1 814 € le m², ces élus n’avaient visiblement pas le compas dans l’œil.
Espérons, pour finir, qu’il n’en soit pas de ces vestiaires comme de la médiathèque sur le plan énergétique ! Ladite médiathèque allait être un exemple de faible consommation d’énergie… Nous savons maintenant qu’elle est le bâtiment le plus énergivore de la commune ! Voilà un exemple qui montre que, quand certains reprochent un manque de vision d’avenir…ils feraient mieux de balayer devant leur porte et ne pas se cacher derrière un paravent !

Rencontre du maire et de ses adjoints, sur rendez-vous.
Contact : 02.98.84.18.00 ou secretariat-general@mairie-guipavas.fr

Union pour Guipavas - groupe minoritaire -

À l’heure où notre monde s’individualise et où la misère augmente, paradoxalement et heureusement, la solidarité perdure et s’organise.
La misère n’est pas qu’à l’autre bout du monde, dans les pays «  pauvres  » ou dans les grandes villes, dans notre ville, dans notre rue, elle est partout  ! Elle n’a pas de frontière, pas d’âge, ni de sexe.
En France 8,9 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté : étudiants, salariés, retraités… Cette pauvreté touche aussi les enfants : 1 enfant sur 5 vit sous le seuil de pauvreté en France.
Cette précarité n’est pas seulement financière, elle est complexe  : psychologique, excluante et dévalorisante. On la retrouve dans l’alimentaire, le logement, l’emploi, la vie scolaire.
Il y a quelques jours, lors de la journée mondiale du refus de la misère, une pièce de théâtre de la compagnie Derezo et un goûter débat ont été organisés, notamment par le mouvement ADT Quart Monde.
Le 24 et 25 novembre, le Centre de distribution alimentaire de Guipavas, partenaire de la Banque Alimentaire du Finistère organise sa collecte. N’hésitons pas à donner un peu de notre temps, les bénévoles sont toujours les bienvenus et ne seront jamais trop nombreux.
Les fêtes de fin d’année approchent et restent un moment important pour chaque famille, mais elle peut également être signe de souffrance et de solitude. À cette période, plus particulièrement, soyons attentifs à ceux qui ont besoin de soutien. Un simple geste amical, une écoute, un peu de chaleur humaine peut déjà être un cadeau de la vie.
C’est dans cet esprit de solidarité et de partage que le groupe Union Pour Guipavas tient à souhaiter à chacun de bonnes et heureuses fêtes de fin d’année.

Contact : contact@unionpourguipavas.fr

www.unionpourguipavas.fr
www.facebook.com/unionpourgu...
www.twitter.com/unionpourguip

Initiative citoyenne pour Guipavas - groupe minoritaire -

La loi Vaillant de 2002 oblige les communes de plus de 80 000 habitants à créer les assemblées de quartier. Leur création est facultative pour notre commune. Nous nous félicitons de la décision prise par les trois dernières municipalités de les constituer. Relais entre les citoyens, les élus et les services municipaux, l’assemblée de quartier a pour vocation de favoriser la participation des habitants à débattre de tout sujet lié à leur environnement comme les aménagements urbains, le cadre de vie, la sécurité, les animations, etc., et de faire émerger des propositions à transmettre à la municipalité via les élus. Nous avons souhaité que les élus du groupe «  ICI pour Guipavas  » présents au sein de ces assemblées soient également des résidents des quartiers concernés et puissent ainsi être votre porte-parole. N’hésitez pas à les solliciter via notre adresse électronique (icipourguip@gmail.com) ou à venir à notre permanence, le premier samedi du mois, de 10h30 à 12h, au local situé derrière la mairie. Ainsi Claire Le Roy siégera à l’assemblée de Coataudon-Tourbian-Le Rody, Catherine Guyader à celle du centre et Fabrice Huret au Douvez.
L’année 2017 s’achève, elle a été dense sur le plan politique, nationalement et bien sûr localement avec l’accession d’une majorité de droite à la mairie. En 2018, nous resterons très attentifs, tant dans le domaine des investissements que du fonctionnement, à la façon dont la majorité gère Guipavas.
Les élus et l’ensemble des membres du collectif «  Initiative Citoyenne pour Guipavas  » vous souhaitent d’agréables fêtes de fin d’année et vous présentent leurs meilleurs vœux pour la nouvelle année !

Contact : icipourguip@gmail.com

www.icipourguip.bzh
www.facebook.com/ICIpourGuip
www.twitter.com/icipourguip/

News

  • Economies d’énergie : gare aux arnaques !

    Il a été signalé en mairie ces derniers jours, (...) (Lire la suite)
  • "Graine d’arbitre" : 12 jeunes Finistériens récompensés

    Le comité départemental des médaillés de la (...) (Lire la suite)
  • Modification des horaires - vacances de Noël 2017

    En raison des fêtes de fin d’année, les horaires (...) (Lire la suite)
Plus de news

Suivre l'actualité

Incription newsletter

Accueil - Mairie | Plan du site | Mentions légales | Contact / Plan d'accès | Connexion | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Studio en Tête