Expression politique - Guipavas le mensuel n°20 - juin 2017 - 06/06/17

Guipavas avenir groupe majoritaire -

La mémoire, ce passé au présent

Les 11 et 18 juin, se dérouleront les élections législatives. Elles feront suite à l’élection présidentielle dont le 1er tour a fait couler beaucoup d’encre sur la commune.
Une vaine polémique a été montée par les deux groupes d’opposition, soudain devenus alliés, à l’issue du 1er tour. À Guipavas, comme partout en France, le 1er tour de cette élection présidentielle a remporté un franc succès qui a conduit dans de nombreux bureaux de l’Hexagone à une affluence aux heures de pointe et une certaine attente avant d’atteindre l’urne.
À Guipavas, ce sont 9 235 votants sur 10 779 inscrits qui se sont déplacés, soit 85,68 %, plaçant ainsi notre ville dans les meilleurs taux de participation du département. À titre de comparaison, Landerneau avec plus d’inscrits, 11 248, a eu 9 228 votants soit une participation de 82,04 %. Bravo donc aux Guipavasiens qui ont su faire preuve d’un grand esprit civique.
Cette belle fréquentation des bureaux de vote a été instrumentalisée par les deux groupes d’opposition en évoquant des dysfonctionnements. Certains élus, aujourd’hui devenus conseillers d’opposition, semblent avoir la mémoire courte pour avoir oublié les promesses de refonte avec création de nouveaux bureaux annoncées en conseil municipal en décembre 2015. Ceci devait permettre de se mettre en conformité avec les recommandations émises en 2014, 2015 et encore en 2016 par Monsieur le Préfet, à savoir : «   le bon déroulement des opérations électorales impose de ne pas excéder le nombre de 800 à 1 000 électeurs inscrits par bureau  ». Or, à ce jour, ce travail de redécoupage des bureaux n’ayant pas été mené à son terme suite à une certaine crise municipale en 2016, 5 des 11 bureaux de vote de la commune comptent plus de 1 000 électeurs dont le 1 et le 6 avec 1 200 électeurs et le 9 à Coataudon avec presque 1 400 inscrits ! Alors, parler de dysfonctionnement dans ce cas est hautement polémique et d’autant plus malvenu quand celui qui critique en est responsable ! Qu’il est facile d’avoir la mémoire qui flanche ! Pourtant, «  la mémoire est l’avenir du passé  » disait Paul Valéry, écrivain français.
Le 8 mai a été l’occasion de montrer combien il importe de toujours garder en mémoire le passé. La cérémonie commémorative a réuni beaucoup de Guipavasiens de tous âges au Monument aux Morts. Outre la célébration de la victoire de 1945 et une remise de décorations, un hommage a été rendu à 6 Guipavasiens honorés de la mention « Mort pour la France » et dont le nom est désormais inscrit sur le monument. Le devoir de mémoire s’adresse à tous, mais surtout aux jeunes générations qui ne doivent jamais oublier que la paix et la liberté sont un héritage fragile dont il nous appartient de prendre soin. Guipavas a été l’objet de durs combats durant cette guerre et a payé un lourd tribut. La patrie, reconnaissante, lui a attribué la Croix de Guerre avec Étoile de Vermeil en novembre 1948. Après 9 années durant lesquelles notre ville n’a pas honoré son adhésion à l’Association Nationale des Croix de Guerre et Valeur Militaire, la majorité municipale a fait voter au conseil du 17 mai dernier ladite adhésion pour un coût très raisonnable de 100 €. 
Les associations patriotiques guipavasiennes contribuent à perpétuer le devoir de mémoire et nous leur en sommes très reconnaissants. Le Maréchal Foch disait à juste titre : «  Parce qu’un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir  ».

Rencontre du maire et de ses adjoints, sur rendez-vous.
Contact : 02.98.84.18.00 ou secretariat-general@mairie-guipavas.fr

Union pour Guipavas - groupe minoritaire -

Avec 6 421 voix, soit 81,16 % des suffrages exprimés, les Guipavasiens ont clairement choisi celui qui est, pour cinq ans, notre président de la république : Emmanuel Macron. Le scrutin marque aussi une fin de non recevoir impérative à la candidate du Front national, aux populismes. Notre ville l’a clairement signifié.
Si plusieurs membres de notre groupe Union pour Guipavas se sont prononcés pour le candidat d’En Marche, ce mouvement a traversé les groupes politiques du conseil municipal de notre ville. Il faut y voir le signe d’une recomposition politique. Elle est attendue par nombre de Français depuis longtemps. Le temps des législatives permettra de confirmer cette direction nouvelle que la France entend se donner.
On le voit déjà, nous ne sommes plus dans le jeu classique des partis politiques. Déjà, lors des municipales, sous l‘égide de Gurvan MOAL, notre liste proposait ce rassemblement autour d’un projet concret. L’idée était de rassembler des hommes et des femmes capables de porter à la mairie un esprit nouveau.
Désormais se forgent une nouvelle équation et l’émergence de personnalités nouvelles et réformistes. C’est un vrai challenge pour le président et l’Assemblée nationale qui sortira des urnes en juin. Le choix est primordial, les députés élus décideront des choix et orientations majeures pour la France et donc pour notre ville et notre métropole.
Notre groupe Union pour Guipavas attend beaucoup d’un changement de pratiques politiques, mais aussi changement d’orientation notamment sur les questions européenne et celle des territoires. Ceci préfigure aussi l’esprit dans lequel Union pour Guipavas compte aborder les prochaines élections municipales.

Contact : contact@unionpourguipavas.fr

www.unionpourguipavas.fr
www.facebook.com/unionpourgu...
www.twitter.com/unionpourguip

Initiative citoyenne pour Guipavas - groupe minoritaire -

Fin avril, le maire, Fabrice Jacob, réagissait dans la presse à nos propos sur l’organisation à Guipavas du premier tour de l’élection présidentielle en ces termes : «  Il est bien loin (deux mois...) le temps de l’engagement d’une opposition dite constructive ! (…)  »
Mais qu’est ce qu’une opposition constructive ?
C’est une opposition qui, bien que consciente qu’il est plus difficile pour elle de faire accepter ses propositions, ne veut pas sombrer dans la facilité d’une critique systématique.
C’est une opposition qui travaille avec application et objectivité pour apprécier la pertinence des propositions faites par la majorité. Elle s’attache à expliquer les raisons de son opposition lorsque le projet paraît approximatif et flou. C’est une opposition qui œuvre pour protéger l’avenir des Guipavasiens.
C’est aussi une opposition qui propose, par exemple, ses services pour faciliter la tenue des bureaux de vote lors d’une élection.
Sachant que huit personnes sont nécessaires pour tenir correctement un bureau de vote, sachant que le maire n’est pas limité dans le nombre d’assesseurs qu’il nomme, une opposition constructive, c’est une opposition qui s’interroge sur les raisons qui ont poussé le maire à refuser les volontaires issus de notre collectif citoyen et transpartisan, alors que manifestement le nombre d’assesseurs était insuffisant lors du premier tour !
Alors constructifs nous sommes, constructifs nous resterons.

Contact : icipourguip@gmail.com

www.icipourguip.bzh
www.facebook.com/ICIpourGuip
www.twitter.com/icipourguip/

News

  • Economies d’énergie : gare aux arnaques !

    Il a été signalé en mairie ces derniers jours, (...) (Lire la suite)
  • "Graine d’arbitre" : 12 jeunes Finistériens récompensés

    Le comité départemental des médaillés de la (...) (Lire la suite)
  • Modification des horaires - vacances de Noël 2017

    En raison des fêtes de fin d’année, les horaires (...) (Lire la suite)
Plus de news

Suivre l'actualité

Incription newsletter

Accueil - Mairie | Plan du site | Mentions légales | Contact / Plan d'accès | Connexion | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Studio en Tête